CSD NEWS 055/2019 La prescription électronique de médicaments

Chères Consoeurs,

Chers Confrères,

À compter du 1er janvier 2020, la prescription électronique de médicaments devient obligatoire pour les patients ambulatoires. Les médecins/dentistes âgés de 64 ans ou plus en sont exemptés. En outre, la prescription sur support papier peut encore être utilisée lors des visites (à domicile) ou en cas de force majeure. La nouveauté réside dans le changement des données mentionnées sur la prescription papier et dans l’arrêt du service d’impression et de distribution des carnets de prescription par l’INAMI.

L’obligation d’utiliser la prescription électronique pour les patients ambulatoires débutera le 1er janvier 2020

La nouveauté réside dans les quelques changements qui seront apportés à la prescription de médicaments sur support papier, résultant des modifications relatives à la durée de validité des prescriptions.

MAIS, A partir du 1er novembre prochain, les ordonnances seront en règle générale valides 3 mois. Ou porteront une « date de fin pour l’exécution », à spécifier par le prescripteur. Au-delà, elles « s’effaceront ». La mesure a été prise pour anticiper l’e-prescription obligatoire, prévue au 1er janvier 2020.

Il s’agit en effet de désengorger le serveur Recip-e, encombré de prescriptions que les patients ne viennent jamais chercher.

La situation risquait de s’aggraver au basculement général vers la prescription électronique.

Pour mémoire, une prescription est aujourd’hui valable un an au niveau santé publique mais, pour les médicaments remboursables, le remboursement n’est autorisé que pendant 3 mois après rédaction de l’ordonnance.

A partir du 1er novembre, faute d’ajout du médecin/dentiste – que ce soit pour réduire ou allonger la durée, les ordonnances seront exécutables 3 mois. « On fait ainsi coïncider la validité légale et la durée permise de remboursement. Les ordonnances périmées seront effacées du système.

Mais aussi, un prescripteur pourra raccourcir la durée « par défaut » de 3 mois ou l’allonger jusqu’à maximum un an.

 

M. EVRARD

Administrateur CSD

© Copyright 2016 - CSD Chambre Syndicale Dentaire ASBL - TOUS DROITS RESERVES Produit par ESI-Informatique.com - Imust.be